Catégories
Non classé

Protéine de chanvre : ce qu’il faut savoir

La protéine de chanvre est l’une des protéines végétales les plus complètes qui soient. C’est une excellente source de fibres, d’acides gras oméga-3 et d’antioxydants. Dans cet article, nous allons discuter des avantages de la protéine de chanvre et de la façon de l’intégrer à votre régime alimentaire.

Huiles Oméga dans le chanvre

Les graines de chanvre sont une excellente source de nutrition, offrant un équilibre parfait entre les acides gras oméga-6 et oméga-3. Ces acides gras essentiels sont importants pour le maintien des membranes cellulaires, ainsi que pour le développement du cerveau et des yeux. Les graines de chanvre cbd contiennent également des quantités adéquates de minéraux tels que le magnésium, le potassium et le zinc. En outre, les graines de chanvre sont une bonne source de protéines et de fibres. Vous pouvez ajouter les graines de chanvre à votre alimentation en les mangeant entières, en les mélangeant à des smoothies ou des yaourts, ou en les utilisant pour fabriquer des barres de céréales maison. L’huile de chanvre peut également être utilisée en cuisine, bien qu’elle ait un point de fumée plus bas que les autres huiles et doit donc être utilisée avec parcimonie. Inclure le chanvre dans votre alimentation est un moyen simple de bénéficier de tous les avantages de ce super aliment.

Protéine hautement digestible dans le chanvre

Les plantes de chanvre sont un type de cannabis sativa qui contient des niveaux élevés de CBD et de faibles niveaux de THC. C’est pourquoi le chanvre est souvent utilisé pour fabriquer des produits à base de CBD. Cependant, le chanvre est également une source de protéines hautement digestibles. La protéine de chanvre est une protéine complète, ce qui signifie qu’elle contient les 20 acides aminés. Elle est également facile à digérer, ce qui en fait une source de protéines idéale pour les personnes ayant des problèmes digestifs. De plus, la protéine de chanvre est riche en acides gras oméga-3 et en fibres. Ces nutriments sont essentiels pour maintenir un intestin sain et prévenir les maladies. Au fur et à mesure que les gens prennent conscience des avantages du chanvre pour la santé, il est probable que le chanvre devienne un ingrédient alimentaire populaire.

Catégories
Non classé

Pourquoi manger des fruits au bureau ?

Manger des fruits au bureau comporte de nombreux avantages. Les deux les plus importants de ces avantages sont :

Grignoter sans risques pour la ligne

Manger au bureau est souvent interdit. A contrario, grignoter l’est rarement. En mangeant comme casse croutes des fruits, vous n’enfreindriez aucune règle et vous continuerez à garder la ligne. Pour ce faire, achetez votre panier de fruits bio en entreprise auprès de vendeurs qui s’y connaissent en la matière.

Perdre du poids sans difficulté

Prendre l’habitude de manger des fruits au bureau peut être un excellent moyen de perdre du poids. En effet, en devenant « fruitivore », vous aurez rarement faim, et vous pourrez ainsi manger quand vous voulez sans risques pour votre santé. Et si vous voulez dépenser peu, pensez à acheter votre corbeille de fruits en entreprise auprès de vendeurs proposant les meilleurs prix du marché.

Catégories
Non classé

Infection ou allergie – comment faire la différence ?

Nez bouché, yeux larmoyants, toux, nez qui coule, gorge irritée et température parfois élevée… Nous avons probablement tous dû faire face à ces maux. Tous les symptômes correspondent au rhume ou à une infection saisonnière, ainsi qu’aux allergies.

Bien que ces signes soient similaires pour ces deux maladies, un traitement efficace doit être complètement différent pour traiter chaque cause. Il existe plusieurs différences entre infection et allergie qui peuvent nous donner des indices, mais le diagnostic final doit toujours être confié à un médecin.

Allergie – Quel est le mécanisme derrière leur développement ?

Les réactions allergiques sont le résultat d’un système immunitaire défaillant qui reconnaît incorrectement l’ennemi et produit des anticorps lorsqu’une partie d’une substance normalement inoffensive, comme le pollen, pénètre dans le corps.

Après avoir traité avec cet “intru”, il y a encore des anticorps dans le sang qui sont prêts à se battre en cas de nouvelle attaque. Au moment de leur rencontre, la membrane cellulaire est perturbée, provoquant la fuite de substances telles que l’histamine, et une inflammation se produit dans le corps, ce qui entraîne les symptômes typiques des allergies et du rhume, à savoir la toux, le nez qui coule ou une gorge irritée.

Il existe de nombreuses théories sur les causes des réactions allergiques de plus en plus répandues. Les facteurs santé principaux sont les liaisons génétiques, la pollution de l’environnement, l’effet de prendre plus d’antibiotiques qu’auparavant et … une attention excessive à l’hygiène.

Infection – Qu’est-ce qui est responsable de sa formation?

Le plus souvent, une infection, un rhume, est l’un des nombreux virus ou bactéries qui peuvent nous infecter par contact avec une personne infectée ou par inhalation d’un agent infectieux présent dans l’air.

Le virus provoque des symptômes similaires à ceux d’une réaction allergique, c’est-à-dire écoulement nasal, toux, faiblesse, parfois fièvre ou sensibilité et larmoiement. Les infections virales nous frappent surtout en automne ou en hiver. Les symptômes durent généralement plusieurs ou plusieurs jours. Si vous avez affaire à une infection virale, le traitement consiste le plus souvent à prendre des anti-inflammatoires, des antipyrétiques, des gouttes nasales, des comprimés pour apaiser une gorge irritée, c’est-à-dire des préparations qui atténuent les symptômes de l’infection. S’il s’agit d’une infection bactérienne, le médecin prescrira le plus souvent des antibiotiques.

Rhume ou allergie ? Faites les différences !

  • Durée des symptômes – La période pendant laquelle les symptômes durent est l’une des différences fondamentales entre le rhume et l’allergie. Les infections ne durent généralement pas plus de deux semaines. L’allergie dure toute la période de contact avec l’allergène. S’il s’agit, par exemple, de pollen, cela peut être même plusieurs mois par an. Bien que la différence semble évidente, les infections virales ou bactériennes récurrentes peuvent légèrement fausser le diagnostic. Une autre différence est la période de l’année. Les symptômes d’allergie s’aggravent le plus souvent au printemps et en été. Nous subissons généralement des infections bactériennes ou virales en automne et en hiver.
  • Toux – Dans le cas d’allergies, elle ne se produit pas toujours, mais elle est généralement sèche et provoque une sensation d’étouffement. À l’inverse, la toux avec infection est plutôt humide, avec des crachats de mucus, surtout après quelques jours.
  • Nez qui coule – En cas d’infection, un nez qui coule disparaît généralement au bout de quelques jours, parfois au bout d’une semaine. Les sécrétions nasales sont de couleur verdâtre ou jaunâtre. Le plus souvent, il s’épaissit au bout de quelques jours et finit par disparaître. De son côté, la rhinite allergique est plutôt aqueuse et incolore pendant toute la durée du contact avec l’allergène. Le nez qui coule est souvent accompagné de démangeaisons du nez et des yeux.
  • Augmentation de la température – Si les symptômes susmentionnés s’accompagnent d’une fièvre supérieure à 37-38 degrés, cela indique plutôt une infection bactérienne ou virale. L’allergie est rarement accompagnée d’une température élevée (le cas échéant, légèrement), mais ce n’est pas une règle stricte.

Si les symptômes réapparaissent et sont gênants, il convient de demander à un médecin généraliste qui orientera le patient vers un examen approprié ou un autre spécialiste, par exemple un allergologue, de déterminer l’origine du problème. Un bon diagnostic permet avant tout la mise en place d’un traitement adapté au problème et permet ainsi de lutter plus efficacement contre le problème.

Catégories
Non classé

Qu’est-ce que les flavonoïdes ?

Afin d’assurer le bon état de notre santé, nous devons régulièrement apprendre ce qui est bon pour notre organisme. Grâce à cela, nous pouvons combattre plus efficacement les agents pathogènes que nous ne voulons pas dans nos vies. Aujourd’hui, nous allons aborder la définition des flavonoïdes. Que se cache-t-il derrière ce terme et où se les procurer ? Lisez la suite de cet article.

Définition

Les flavonoïdes sont des composés chimiques organiques que l’on trouve, entre autres, dans les plantes. Ils les protègent contre les ravageurs et les champignons qui détruisent efficacement la structure de la tige et des feuilles. Les flavonoïdes des plantes sont également responsables de la protection contre les rayons ultraviolets.

Chaque individu a besoin d’une alimentation variée pour fonctionner correctement. Il est recommandé de manger 400 grammes de fruits et légumes tout au long de la journée. Grâce à cela, nous obtenons des vitamines et des minéraux précieux – y compris des flavonoïdes.

Actuellement, les scientifiques ont reconnu environ 8 000 types de flavonoïdes. Ces éléments ont été distingués pour la première fois en tant que vitamine P en 1930. Tout cela à cause de leur effet pro-santé pour notre corps.

Quels sont les effets des flavonoïdes ?

Les flavonoïdes ont une variété d’effets. Selon la plante que nous mangeons, elle sera plus ou moins intense. Les scientifiques ont découvert que les flavonoïdes ont un effet antioxydant très puissant. Ceci est utile, entre autres, pour combattre tous les radicaux libres. La recherche montre que les flavonoïdes améliorent les effets de la chimiothérapie.

La vitamine P est également anti-inflammatoire et anti-allergique. C’est un excellent traitement de fonds, en particulier pour les personnes qui souhaitent soutenir leur corps lors d’une infection. Ces traitements naturels évoqués sur ce site sont certainement une forme plus bénéfique de lutte contre les bactéries. Ils sont efficaces et sans danger pour notre estomac.

D’autre part, les flavonoïdes ont des propriétés anti-athérosclérotiques. Ceci est important pour les personnes qui ont un taux de cholestérol élevé. Il est important de prendre régulièrement soin du niveau de plaque athérosclérotique dans notre corps. Grâce à cela, vous évitez, entre autres, les crises cardiaques.

Comment les utiliser ?

En moyenne, nous devrions consommer 100 à 1000 mg de flavonoïdes par jour. Une concentration élevée de flavonoïdes peut être trouvée dans l’alimentation notamment dans les :

  • Oignons
  • Tomates
  • Brocolis
  • Artichauts
  • Poivrons
  • Agrumes
  • Cerises
  • Fraises
  • Cassis
  • Pomme.

On peut aussi apprécier l’apport de vitamine P par les plantes et s’en procurer chaque jour avec une infusion de thé (1 mg / ml).

Par ailleurs, il est possible d’appliquer des flavonoïdes sur la peau. Cela vaut la peine de le faire, car ils aident principalement à protéger contre le rayonnement solaire excessif. Si vous le souhaitez, vous pouvez fabriquer des crèmes hydratantes simples avec une protection UV relativement efficace. Pour cela, vous aurez besoin d’huile de coco, d’huile de macadamia, d’amandes douces, de pépins de framboise, de vitamine E et de quelques feuilles de menthe. Faites chauffer l’ensemble à une température d’environ 70° degrés Celsius pendant 30 minutes avant de faire pénétrer la solution huileuse sur votre peau.

Quels sont les dangers des flavonoïdes ?

Les flavonoïdes sont nos alliés dans la lutte contre les maladies. C’est aussi une excellente forme de prophylaxie qui nous protégera contre une évolution sévère de l’infection.

Les femmes enceintes doivent surtout faire attention aux flavonoïdes. La recherche montre qu’ils peuvent entraîner une rupture de l’ADN. Cela conduit à une leucémie aiguë chez le fœtus. Vous devriez toujours consulter votre alimentation avec un gynécologue qui vous décrira exactement ce que vous devez manger et ce qu’il vaut mieux éviter.

Toutefois, c’est toujours une bonne idée de manger beaucoup de fruits et légumes frais. Grâce à cela, vous pourrez fournir à votre corps les nutriments nécessaires. Cela vaut la peine de commencer votre enrichissement avec une alimentation saine au printemps. C’est le moment où vous pouvez vous approvisionner vous-mêmes en plantes de saison, ce qui non seulement nous donnera la santé, mais vous aidera également à maintenir un organisme en pleine santé.

Catégories
Non classé

Vous avez un phasme dans votre salon?

Les phasmes sont des insectes diurnes, petits et légers, qui ont une apparence proche de celle des araignées. Ils sont très communs dans les campagnes, et ils entrent parfois en contact avec le grand public. Il est possible de prendre contact avec eux, mais il est essentiel de se conformer à certaines règles de base afin d’élever un phasme en captivité dans un terrarium.

Ce qu’il faut savoir pour aménager un terrarium pour un phasme

Les phasmes sont des insectes très actifs qui ont besoin de lumière, de chaleur et d’un environnement propre et sec. Le phasme est un animal qui respire par sa peau, de sorte qu’il doit être en contact avec une surface plane (de la mousse ou du papier par exemple) pour pouvoir absorber l’air. Lorsque leur habitat est convenablement aménagé, les phasmes peuvent vivre jusqu’à 2 ans.

Le terrarium

Pour maintenir un phasme en captivité, il faudra un terrarium fermé, de type aquarium ou boîte de matchs. Si vous choisissez un terrarium de matière plastique, il est important de bien le nettoyer avant d’y placer votre phasme.

L’environnement

Le phasme vit généralement dans des habitats naturels très sombres et humides. Pour reproduire cet environnement, choisissez un endroit dans votre terrarium qui reste dans l’obscurité la plus totale, l’idéal étant une caissette dans le fond du terrarium. Placez ensuite une mousse synthétique ou un papier absorbant sur les parois intérieures de votre terrarium afin que le phasme puisse y grimper et y s’accrocher. Il est préférable d’utiliser du papier car la mousse synthétique pourrait être trop dure pour les pattes du phasme à force de se promener dessus.

Pourquoi des mètres de papier plutôt que de la mousse synthétique ?

Dans leur habitat naturel, les phasmes utilisent beaucoup de matériaux pour se construire une sorte de nid. Le papier va donc leur permettre de continuer à faire ce qu’ils font dans la nature.

L’arrosage

Pour les arroser, vous pouvez utiliser un petit vaporisateur d’eau que vous leur balaierez sur le dos. Le problème avec l’eau est qu’il faut que le phasme soit bien sec pour retourner s’accrocher aux parois. Un autre moyen d’arroser le phasme est de lui donner un bain dans une petite bassine d’eau.

L’alimentation

Les phasmes sont des insectivores et se nourrissent essentiellement de petites proies vivantes, mais aussi de larves ou de petits insectes. Leurs préférences alimentaires dépendent beaucoup de l’espèce et du lieu où ils sont capturés. Certains apprécient les vers et les larves de moustiques, d’autres les fourmis, les mouches et les arachnides. Ils peuvent aussi s’alimenter de petits oiseaux ou d’autres lézards.

Les phasmes sont des carnivores qui se nourrissent essentiellement de petites proies vivantes, mais aussi de larves ou de petits insectes. Leurs préférences alimentaires dépendent beaucoup de l’espèce et du lieu où ils sont capturés.

Lorsque le phasme est sorti de sa cage, la première chose à faire est de se débarrasser de tous les insectes qu’il pourrait y trouver. Les phasmes aiment tout particulièrement les mouches, les moustiques et les fourmis. Il faut donc se débarrasser de ces insectes, et donc des mouches qui pourraient être dans la maison.

Comment on découvre un phasme dans le jardin?

Au jardin, le phasme se cache souvent dans les herbes ou sur les troncs d’arbres. On peut parfois le rencontrer dans les buissons.

Pour trouver son phasme, il faut chercher avec soin un endroit où il pourrait être. Il faut se méfier des endroits qui sont dans l’ombre, car les phasmes sont frileux et aiment le soleil. Si le phasme est pris au piège, il va s’agiter avec frénésie pour essayer de se dégager de la cage.

Quelles sont les spécimens de phasme en France?

S’il y a plusieurs centaines d’espèces de phasme en France, toutes ne sont pas présentes dans le jardin. On trouve surtout le phasme à épines, le phasme épineux et le phasme commun.

Le phasme à épines :

le phasme à épines est brun avec des poils verts. Il mesure environ 10 cm et a une forme ovale. Il se nourrit d’insectes ou de petites proies vivantes comme les escargots.

Le phasme épineux :

le phasme épineux est brun avec des poils verts. Il mesure environ 10 cm et a une forme ovale. Il se nourrit d’insectes ou de petites proies vivantes comme les escargots.

Le phasme commun :

Le phasme commun est gris clair avec des poils blancs. Il mesure environ 10 cm et a une forme ovale. Il se nourrit d’insectes.

Quels sont les dangers du phasme?

Les phasmes ne sont pas dangereux pour les humains. Cependant, ils sont capables de piquer pour se défendre. Si vous êtes piqué, il faudra appliquer un médicament anti-poison au plus vite.

Le phasme peut aussi piquer les animaux domestiques (chien et chat) et faire du mal à votre enfant s’il est piqué. Il faut donc éviter de laisser votre enfant dans le jardin quand vous ne l’avez pas surveillé.

Catégories
Non classé

Quels sont les bienfaits de l’aloe vera pour la santé

Certaines plantes, à l’instar de l’aloe vera, regorgent de nombreuses propriétés capables de traiter certaines maladies. Découvrez dans cet article quelques vertus de l’aloe vera pour la santé.

L’aloe vera : une plante aux multiples vertus

Encore connu sous le nom d’aloès, l’aloe vera est une plante succulente riche en latex et en gel. Il est utilisé en cosmétique et en phytothérapie pour ses bienfaits sur la peau. Grâce à l’e-commerce, il est possible de se faire livrer un aloé véra à domicile

L’aloe vera est une plante très efficace pour traiter les brûlures solaires, pour lutter contre l’acné et les herpès génitaux, fortifier les cheveux, etc.

Catégories
Non classé

Se faire craquer le dos : bonne ou mauvaise idée ?

Faire craquer son dos est une habitude que la plupart d’entre nous ont prise, mais il y a certaines questions auxquelles nous ne réfléchissons probablement pas assez. Heureusement, des recherches ont été menées sur cette question et ont conclu que le fait de se faire craquer le dos trop souvent peut endommager la colonne vertébrale. Cela entraîne certaines complications…

Évitez de trop étirer les ligaments

Se faire craquer le dos soi-même n’est probablement pas la meilleure idée. Cela peut sembler être un bon moyen de soulager un dos douloureux après une dure journée, mais ce bruit sec peut être dangereux.

S’il n’est pas effectué correctement, un craquement des vertèbres peut survenir. Une vertèbre déplacée qui fait mal au dos et qui peut même entraîner une déchirure des muscles et des ligaments

Faire craquer votre dos revient essentiellement à étirer vos ligaments. Et s’ils ont une certaine élasticité, en les étirant, ils peuvent perdre leur capacité à retrouver leur forme. Avec des conséquences telles que l’instabilité de la structure vertébrale, qui peut conduire à l’arthrite.

Comment bien se faire craquer le dos ?

Il semble que de plus en plus de personnes soient aujourd’hui attirées par la technique consistant à marcher sur son propre dos. Il existe même des services commerciaux, des émissions de télévision ou des sites web proposant des techniques qui prétendent pouvoir traiter différentes blessures et douleurs en utilisant le principe du craquement du dos.

Se casser le dos est tout simplement une pratique bidon. Le risque de causer de graves traumatismes à vous-même et/ou à d’autres personnes est trop élevé.

Si vous souhaitez quand même vous craquer le dos tout seul, voici deux méthodes qui vous aideront à réussir sans difficultés et en évitant de vous faire mal :

  1. S’étirer en position assise :
  • Employez un siège : Il existe de nombreux types de fauteuils à dossier, qui présentent tous des avantages et des inconvénients. Le meilleur est le fauteuil à pieds plats (sans accoudoirs). Avec ce type de fauteuil, la plupart des gens peuvent marcher sur le dos ou poser leur tête sur le sol. Mais il existe d’autres bons types, selon vos goûts.
  • Appuyez sur votre dos : Placez vos bras derrière votre dos et joignez vos mains. Entrelacer vos doigts et placez vos mains sur l’endroit qui vous fait mal. Appuyez doucement dessus jusqu’à ce que vous sentiez un léger craquement.
  • Faites des rotations : Asseyez-vous bien droit sur votre chaise. Ensuite, faites lentement pivoter votre tronc vers la gauche en plaçant votre bras gauche devant votre corps.

Vous pouvez tenir le côté droit de la chaise avec votre main gauche et tirer lentement pour augmenter la rotation de votre tronc. Répétez l’exercice en effectuant une rotation vers l’autre côté et relâchez lorsque vous sentez votre dos craquer.

  1. Se craquer le dos allongé
  • Allongez-vous sur le dos : Allongez-vous sur le dos avec un tapis de gymnastique sur le sol et vos jambes pliées. Tendez votre jambe gauche dans l’axe de votre poitrine et pliez votre genou droit à angle droit.

Maintenez cette position pendant cinq à dix secondes, puis faites le même exercice du côté opposé. Cet étirement est principalement utilisé pour étirer les fléchisseurs de la hanche.

  • Croisez vos jambes : Allongez-vous sur le dos et faites passer votre jambe droite par-dessus la gauche. Cela fait tourner votre dos en douceur.

Expirez en tirant votre hanche droite vers la gauche et relâchez immédiatement si vous sentez un craquement.

  • Refaites l’exercice avec l’autre jambe : pliez votre jambe droite ainsi que votre genou gauche. De nouveau, déplacez lentement votre jambe gauche par-dessus votre jambe droite et tirez votre hanche gauche vers la droite avec votre main droite. Arrêtez-vous dès que vous sentez un craquement d’un bon étirement.
Catégories
Non classé

Le CBD associé au thé

Avez-vous déjà testé un thé aux saveurs de CBD ? Si oui, vous avez certainement pris du plaisir lors de la consommation et bénéficié des bienfaits de cette potion presque magique. Découvrez dans cet article un résumé sur le CBD associé au thé.

Qu’est-ce qu’un thé au CBD ?

Le thé au CBD est une combinaison ou une association composée soit d’herbes et du CBD, soit de feuilles de thé et du CBD ou du mélange des trois (CBD, herbes, feuilles de thé).

C’est un mélange très bénéfique pour le consommateur, car en dehors des effets de relaxation reconnus au CBD, le thé possède également ses propres effets relaxants et curatifs. Ce qui rend le mélange plus dynamique et efficace.

Si vous voulez tester et bénéficier des bienfaits du Thé au CBD, vous pouvez en trouver sur des sites de vente. Les thés à base de CBD sont de bonne qualité et disponibles en plusieurs arômes.

Si vous désirez aussi en savoir davantage sur l’huile de CBD, rendez-vous sur CBD Cool. Toutes les informations nécessaires y sont.

Catégories
Non classé

L’astrologie pour une vie équilibrée

Vous êtes assis dans votre salon, regardant la télévision ou lisant un livre. Vous vous sentez à l’aise et en sécurité. Puis soudain, l’électricité est coupée, le téléphone sonne et vous réalisez que les choses ne sont pas toujours ce qu’elles semblent être.

Que pouvez-vous faire pour maintenir l’équilibre dans votre vie ? La réponse est l’astrologie !

Combien de fois vous êtes-vous senti accablé

Avec les problèmes du jour et souhaitez un guide pour vous aider à trouver votre chemin ? L’astrologie peut être votre guide.

L’astrologie est un art ancien qui utilise les positions des objets célestes, tels que les étoiles et les planètes, pour révéler comment les événements de notre vie sont liés à des cycles de temps plus larges

Les planètes ne provoquent pas vraiment ces événements elles nous permettent simplement de voir les événements et la façon dont nous interagissons avec eux.

L’astrologie est davantage un outil conceptuel qu’une boule de cristal ; il ne s’agit pas de prédire l’avenir ni même d’imposer sa propre volonté aux autres. Il s’agit de se connaître soi-même, de connaître son rôle dans la vie et de savoir comment on s’intègre dans le grand schéma des choses.

Catégories
Non classé

Diabète de type 1

Le diabète de type 1, également appelé diabète insulinodépendant, est une maladie qui survient lorsque votre pancréas cesse de produire de l’insuline. Cette hormone essentielle aide à convertir le sucre et l’amidon de vos aliments en énergie que vous pouvez utiliser. L’insuline est la seule forme de traitement disponible pour le diabète de type 1. Les symptômes sont évidents : – Une perte excessive de liquide (déshydratation) – Des mictions abondantes et fréquentes – Une soif accrue Et peuvent être moins perceptibles au début : fatigue, nervosité, infections récurrentes…

J’ai un diabète de type 1 : qu’est-ce que c’est au juste ?

Le diabète de type 1, également appelé diabète insulinodépendant ou diabète juvénile, est une maladie grave qui nécessite un ajustement et une attention constants. Mais une gestion efficace de votre glycémie peut vous aider à éviter certaines de ses complications et à mener une vie normale.